Septembre 2013

  • Inauguration des plus grands parcs éoliens en mer danois et allemand

Le Ministre fédéral de l’économie et de la technologie, P. Rösler, a inauguré le 26 août 2013 le plus grand parc éolien offshore d’Allemagne, baptisé « BARD Offshore 1 ». Ce parc d’une puissance de 400 MW (80 éoliennes de 5MW chacune), construit et géré par l’entreprise allemande Bard, est actuellement le plus puissant d’Allemagne.

Début septembre 2013, le parc éolien offshore d’Anholt a été officiellement inauguré et délivre une puissance totale de 400MW, pour 111 éoliennes de 3.6 MW dotées chacune d’un rotor de 120 mètres de diamètre. Il s’agit du plus grand parc du Danemark, couvrant 4% des besoins en électricité du pays. L’objectif du gouvernement danois est de satisfaire la moitié des besoins en électricité du pays grâce à l’énergie éolienne d’ici 2020.

  • Accord entre Alstom et Iberdrola pour l’installation d’hydroliennes en Ecosse

Alstom et ScottishPower Renewables (SPR), filiale de l’énergéticien espagnol Iberdrola, ont annoncé le 16 septembre avoir signé un protocole d’accord pour 2016 prévoyant l’installation d’hydroliennes d’Alstom dans la ferme pilote de Sound of Islay en Ecosse. D’une puissance totale de 10 MW, cette ferme comprendra quatre hydroliennes Alstom de 1 MW, dont le prototype est testé actuellement au Centre européen d’énergies marines (EMEC) des Orcades. L’hydrolienne a été développée par la startup Tidal Generation Limited (TGL). Ce projet pilote servira de rampe de lancement pour de futurs projets à plus grande échelle au large des côtes écossaises.

  • European annual conference on ocean industry

La conférence annuelle de European Ocean Energy Association aura lieu à Edimbourg les 29 et 30 octobre 2013. Inscriptions en ligne ici.

  • Testez vos technologies dans les bassins des partenaires de MARINET

MARINET (Marine Renewables Infrastructure Network) est une initiative financée par la Commission Européenne (programme FP7) avec pour objectif d’accélérer le développement des technologies pour les EMR en facilitant et en finançant l’accès, pour des entreprises et groupes de recherche, à 45 installations expérimentales à travers l’Europe, dont les bassins de Centrale Nantes et de l’IFREMER. Le 5ème et dernier appel à candidatures pour l’accès aux infrastructures du réseau est ouvert jusqu’au 31 octobre 2013. Pour plus d’informations, le site de MARINETici.

  • Nass&Wind candidat au second appel d’offres sur l’éolien en mer

Nass&Wind Offshore « poursuit actuellement des négociations avec différents acteurs du secteur, français et européens, avec lesquels il envisage de répondre au deuxième appel d’offres » du gouvernement, c’est à dire deux nouveaux parcs de 500 mégawatts au large du Tréport (Seine-Maritime) et de Noirmoutier (Vendée), indique-t-il. Ce consortium viendrait concurrencer ceux formés autour de d’EDF et Alstom ainsi que GDF Suez et Areva. Nass & Wind est spécialisé dans le développement de parcs éoliens, en particulier l’identification des sites les plus propices. Allié dans le premier round d’EDF, qui avait décroché 3 des 4 parcs de 500 MW attribués dans la Manche et l’Océan Atlantique, Nass & Wind ne figurait plus, tout comme le danois Dong, dans l’alliance restreinte EDF-Alstom-WPD Offshore qui s’est constituée pour le deuxième appel d’offres.

  • Vestas développe une pale d’éolienne de 80 mètres

Le groupe danois Vestas vient de produire dans son centre de R&D de l’ile de Wight, au Royaume-Uni, une pale d’éolienne de 80 mètres de long, devant balayer une superficie de 21 124 m2. Destinée à un nouveau modèle de la V164, d’une puissance de 8 MW, elle sera testée pendant six mois au centre national d’essais danois d’Osterild.

  • Bilan du débat public sur le parc éolien en mer de Saint-Nazaire

Le débat public sur le parc éolien offshore du banc de Guérande s’est terminé le 16 juillet dernier. La Commission du débat public a publié un compte rendu du débat. Les échanges riches et animés ont porté sur de multiples aspects : filière industrielle et retombées économiques, environnement, paysage et tourisme, pêche, usages et sécurité maritimes, aspects financiers, raccordement au réseau électrique national, etc. Avant la fin de l’année, le maître d’ouvrage annoncera la suite donnée au projet, et répondra aux enseignements du débat public.

  • Accord entre DCNS, Fortum et AW-Energy pour le développent d’une ferme houlomotrice en Bretagne

Un an après avoir lancé l’étude de faisabilité, le groupe DCNS a finalisé un accord de développement d’un démonstrateur de ferme houlomotrice avec deux sociétés finlandaises, l’énergéticien Fortum et la société technologique AW-Energy, et avec le soutien de la région Bretagne. Basée sur la technologie WaveRoller d’AW-Energy (une société dont Fortum est un des actionnaires), cette ferme expérimentale comptera 3 à 5 machines, pour une puissance de 1,5 MW. Le site d’installation du parc sera vraisemblablement la baie d’Audierne., secteur qui a le potentiel le plus intéressant en ressources énergétiques houlomotrices.

  • Un catamaran pour l’éolien offshore construit par le chantier vendéen Navalu

Le mercredi 18 septembre, le chantier vendéen Navalu a mis à l’eau le Sea Fox. Le Sea Fox est le premier bateau construit en France et destiné à l’éolien offshore. Ce navire est conçu pour une entreprise britannique spécialisée dans la maintenance et le ravitaillement des champs éoliens offshore en mer du Nord. Le Sea Fox pourra embarquer 12 tonnes de matériel et 12 techniciens. Un sistership est déjà en construction.

  • François Jacq est nommé PDG de l’IFREMER
  • Nouveau report pour l’hydrolienne Arcouest d’EDF

D’un diamètre de 16 mètres et d’un poids de 850 tonnes, l’hydrolienne Arcouest, développée par OpenHydro pour le projet de ferme pilote d’EDF au large de Paimpol et de l’île de Bréhat, va devoir être de nouveau démontée pour de nouveaux tests.  Cette intervention technique a été décidée après les essais conduits en rade de Brest du 21 au 29 août. Un problème constaté sur l’alternateur oblige à reporter encore son installation à Paimpol-Bréhat. Immergée pour la première fois d’octobre 2011 à janvier 2012 sur le site, la seconde immersion, initialement prévue l’an dernier, a été reportée suite à une avarie en septembre 2012 qui avait obligé à laisser la machine au fond pendant 6 mois.

  • Nouvel accord pour le 2nd appel d’offres éolien en mer

GDF SUEZ et EDP Renewables viennent de signer un accord avec Neoen Marine en vue de répondre conjointement à l’appel d’offres pour la production d’électricité éolienne en mer. Lire le communiqué

  • Vestas et Mitsubishi créent une société commune dans l’éolien offshore

Le groupe danois Vestas et le conglomérat japonais Mitsubishi Heavy Industries ont annoncé, le vendredi 27 septembre, la création d’une société commune dédiée au développement de l’énergie éolienne offshore. Celle-ci visera en premier lieu la mise au point d’une version de 8 MW de la turbine V164. La finalisation de sa conception et la fabrication de cette super-turbine se dérouleront à Aarhus, au Danemark, où sera situé le siège de la nouvelle société. Par cette alliance avec Vestas, numéro un de l’éolien en mer, Mitsubishi Heavy Industry, acteur important de l’éolien terrestre, entend percer dans le marché de l’offshore.

Publicités